Expéditions André Claude Hubert
  Boires et déboires des expéditions
Connection
Pseudo: Pass:  

  Articles archivs  Sujets
Toute l'actualit du site
geo position

Sommaire
Interne
Communauté
Dimanche 01 avril 2007  
Proposé par andre le lundi 23 avril 2007

Actualités

Strutton Islands à Eastmain ( 47 Km )

Ce matin nous nous sommes levés plus tôt en raison de la longue route qui nous attend. La dernière journée sur la banquise s’annonce à nouveau magnifique : pas un nuage au ciel!

Dirk nous apprend qu’en se levant durant la nuit, pour une urgence « vésicale », il a assisté à une aurore boréale; chanceux car nous n’en verrons pas d’autre pendant tout notre séjour...


Le petit déjeuner est copieux, il s’agit d’une omelette aux légumes. Aujourd’hui ce n’est pas David qui l’a préparée mais Dirk, avant notre départ au camp de base. Elle a beau avoir été congelée pendant tout notre voyage elle n’en n’est pas moins délicieuse.

A présent les préparatifs de départ se déroulent comme un rituel, nous sommes plus rapides surtout que la charge s’est considérablement allégée; en effet les hommes et les chiens ont bien mangé!

Sam est bien calme ce matin!
Est-ce à cause d’Ulla juste derrière lui dans l’attelage ?
Ou est-ce qu’il prépare un sale coup aujourd’hui?
Nous aurons la réponse dans l’après-midi.

La matinée se passe sans encombres. Un petit vent s’est levé et rend le temps plus frais que la veille. Nous apercevons un autre phoque au loin et toujours cette immense blancheur tout autour de nous. A l’horizon se dessine un amas de glace beaucoup plus gros que les autres; en réalité il s’agit d’un petit îlot rocheux recouvert de glace où nous allons nous arrêter pour le déjeuner.
Dirk en profite pour sortir son GPS qui doit nous indiquer la bonne route à suivre, en effet la navigation à vue est difficile et l’observation des berges de la Baie James au loin ne permet pas de distinguer l’embouchure de la rivière Eastmain; on n’aperçois  qu’une bande sombre à l’horizon qui contraste avec le blanc de la banquise.

La traversée de l’après-midi se déroule comme une longue promenade tranquille, à tel point que nos guides décident de s’installer à l’avant de leur traîneau en laissant les chiens faire leur travail tout seul! Le farniente façon polaire!

A l’approche de l’embouchure David détecte une petite colline où il pense pouvoir monter pour avoir un meilleur point de vue de la région. Ce petit détour va s’avérer assez périlleux!

En effet l’irrégularité du terrain, la neige profonde par endroit et les petits arbustes  éparpillés sur notre chemin transforment cette fin d’après-midi en une partie de rodéo. C’est justement l’un de ces petits sapins appelé ici épinette noire qui arrête net le traîneau de Claude, l’obligeant à se coucher sous l’avant pour le dégager, tout en hurlant des « Oh » aux chiens pour qu’ils s’arrêtent. Mais Sam qui n’a probablement même pas remarqué ce qui se passait continue à tirer comme un sourd! Une fois l’attelage libéré de l’arbuste, il s’élance à pleine vitesse par-dessus Claude toujours au sol. Par chance celui ci s’en sort sans blessures, seulement avec une grosse rage envers l’animal qui a été bien corrigé! Claude est formel : Sam relève de la psychiatrie canine!

Après cet incident nous nous remettons en route. Le retour à la civilisation se fait vite remarquer; en effet nous apercevons d’abord les premières motoneiges puis au loin les premières habitations d’Eastmain. Finalement nous arrivons sur la place principale du village au bord de la rivière après 50 km de route.

Un Tipi traditionnel est dressé là, c’est le seul élément qui rappelle que nous sommes bien en territoire autochtone! Nous sommes fascinés par la simplicité et la solidité de la construction. Le sol est tapissé de branches de sapins. L’endroit semble servir de lieu de réunion.  

Nous décidons d’établir notre campement de l’autre côté de la rivière face au village.
Ici la berge est étroite nous devons donc nous installer dans la forêt adjacente. Une fois l’endroit choisi David doit d’abord ramener Dirk au village d’où il prendra l’avion demain pour Waskaganish afin de chercher le camion et la remorque pour le voyage de retour au camp de base.

La forêt étant très dense nous devons trouver un autre moyen que les tentes pour passer la nuit. David va nous montrer comment on installe un couchage ouvert. Nous trouvons une place juste assez grande pour nos quatre matelas posés sur une bâche, le tout étant recouvert d’une autre bâche attachée aux arbres en guise de toit. C’est presque à la belle étoile!
A peine notre abris terminé le vent se lève et il se met à neiger.

Pendant ce temps André ne perd pas de temps; il a déjà dévasté la moitié de la forêt aux alentours, hache et scie à l’épaule, pour rassembler du bois pour le feu.

David est très content car pour une fois sa cuisine de campagne est à sa hauteur; elle a été installée sur la souche d’un arbre renversé.


Le menu ce soir :

- Velouté de poireaux;
- Couscous poulet et merguez;
- Tarte au sucre.

Comme tous les soirs la veillée autour du feu est très agréable même si nous n’avons toujours pas trouvé la réponse à l’énigme de David.

Dimanche 01 avril 2007

Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer

Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus !



Options

Format imprimable Envoyer cet article à un(e) ami(e)

Vote article
Score estimé: 0
Vote(s): 0

Prenez une seconde pour voter pour cet article
Excellent
Très bien
Bien
Moyen
Mauvais

Liens connexes
L'article le plus lu à propos de Actualités
Les 5 derniers articles
lien recommandation

Recommander cet article:

Tous les logos et les marques présentes sur ce site appartiennent à leurs propriétaires respectifs.
Des détails sur les copyrights et les modules installés peuvent être trouvés Ici.

Vous pouvez syndiquer le contenu de ce site : Flux-RSS/RDF.

Site propulsé par pragmaMx 2.1.


Page générée en 0.0553 secondes, avec 10 requêtes SQL